facebook Comment améliorer le bien-être psychologique au travail ? – Buddha Station

© 2021, Buddha Station

Chroniques

Comment améliorer le bien-être psychologique au travail ?

Article publié le 15 décembre 2020

Le bien-être au travail ne s’évalue pas qu’au niveau physique. Certains maux ne sont pas visibles et il convient donc de s’attarder également sur le diagnostic psychique d’un employé. Les facteurs intellectuels et la santé mentale ont un impact tout aussi important sur une personne. Pour atteindre une vie professionnelle saine, demandons-nous alors comment améliorer le bien-être psychologique au travail?

Qu’est-ce que le bien-être psychologique au travail ?

Le bien-être au travail — physique, psychologique, organisationnel ou social — a le vent en poupe depuis plusieurs années. C’est un terme qui revient souvent dans les discussions et qui pèse de plus en plus dans la balance professionnelle. Mais attardons-nous plus précisément sur le bien-être psychologique.

Et avant d’énumérer les différentes possibilités de son amélioration au sein de l’entreprise, revenons sur sa définition. Qu’est-ce que le bien-être psychologique au travail ?

Des relations interpersonnelles positives

Les interactions sociales sont très importantes, que ce soit dans le milieu privé ou dans la sphère professionnelle. Nous avons tous besoin de communiquer, mais ça ne veut pas dire que les rapports entre les individus sont tous idylliques. Cependant, la positivité entre collègues participe à l’épanouissement d’un climat agréable et influe sur la santé psychologique de chacun.

Le sentiment de compétence

Il en va de même pour le sentiment de compétence. Le bien-être psychologique passe par la bonne perception qu’un employé va ressentir envers son travail. Cette sensation est considérée différemment selon les individus, mais elle aura le même résultat : le développement de la confiance en soi et la conscience de sa valeur.

La reconnaissance de son travail

Constamment soumis au regard de ses pairs, l’employé est forcément sensible à ce que ses collègues ou ses patrons pensent de son travail. Même si on essaie de le nier, on y a tous pensé : que diront les gens à propos de mon nouveau projet ? L’aimeront-ils ? Que penseront-ils de moi ? Voir son travail reconnu est un véritable levier de santé psychologique et de bien-être.

La volonté d’engagement

Si un employé est dans un état de bien-être psychologique au travail, vous pouvez être sûr qu’il montrera une certaine volonté d’engagement envers l’entreprise qui l’emploie. En sachant qu’il fait partie d’une communauté professionnelle, l’individu se sentira soutenu, inclus dans un groupe et par conséquent, il sera mieux dans sa peau. Il voudra contribuer à l’expansion de sa compagnie et apportera des idées innovantes. Un grand plus pour l’entreprise en somme.

Comment est-il possible de l’améliorer ?

Une fois que les signes de bonne santé psychologique ont été identifiés, il est normalement plus facile de passer à l’action et d’instaurer des mesures bien-être à ce niveau. N’oublions pas que la dépression et l’anxiété coûtent cher. L’OMS estime que chaque année, la perte de productivité coûte 1000 milliards de dollars américains à l’économie mondiale. Comme quoi, il est plus bénéfique d’investir dans l’équilibre mental d’un employé et d’être à l’écoute !

À l’échelle de l’employeur

Nous le savons, la direction est en grande partie responsable du bien-être général des employés. Elle dispose d’un pouvoir décisionnel qui favorise l’instauration de programmes ou d’aménagements propices à l’amélioration du bien-être psychologique au travail :

  1. Encourager les employés à limiter les heures supplémentaires et à prendre des jours de congés pour éviter le surmenage professionnel.
  2. Être à l’écoute et privilégier la communication avec les employés afin d’identifier plus rapidement leurs besoins et les éventuelles détresses psychologiques.
  3. Assurer la confidentialité lors des sondages dans l’entreprise pour permettre aux travailleurs de se confier plus librement.
  4. Encourager les employés à prendre des pauses pour se ressourcer. Une petite marche, un thé vert et c’est reparti !
  5. Faciliter l’accès aux aides psychologiques ou autres services de santé pour montrer aux employés que s’ils ont besoin de consulter des spécialistes, ils n’ont pas à puiser dans leur CELI.
  6. Mettre en place des espaces détente pour la méditation ou le repos (ne sous-estimez jamais le pouvoir d’une bonne sieste).
  7. Répartir les tâches le mieux possible en amont afin d’éviter les surcharges de travail et permettre une meilleure exploitation du temps de chacun.
  8. Faire un effort salarial régulier pour participer à la valorisation de l’employé. L’argent ne fait pas tout, certes, mais il contribue à améliorer le bien-être psychologique.

À l’échelle de l’employé

Évidemment, il n’y a pas que les patrons ou les CHO (Chief Happiness Officer ou responsables du bonheur) qui peuvent y mettre du leur pour améliorer le bien-être psychologique au travail. Voici quelques idées inspirantes pour vous, les employés :

  1. Parlez entre vous ! Le silence est l’ennemi du bien-être psychologique et se confier à un collègue peut aider à lutter contre la dépression.
  2. Faites de votre mieux pour concilier votre vie personnelle et votre vie professionnelle. Parlez-en avec votre patron pour trouver une solution qui vous siéra respectivement.
  3. Suivez les conseils de Buddha-Station : jouez à rose, épine, graine ! Un concept rapide et ludique axé sur la gratitude de soi et le positivisme !
  4. Participez aux activités de groupe afin de faciliter vos échanges sociaux et apporter une touche de divertissement dans le cadre professionnel.
  5. N’hésitez pas à demander de l’aide ou à en offrir quand des mauvais traitements sont observés dans le travail.
  6. Faites venir un Buddha-Frigo dans l’entreprise. Remplissez notre formulaire en inscrivant les coordonnées de votre employeur et Buddha-Station s’occupe du reste ! Vous aurez accès à des produits frais toute la semaine. Manger sainement vous apportera le moral et une belle énergie !
  7. Adoptez la positive-attitude. Chaque matin, prenez 1 minute pour sourire devant votre miroir et énumérez ce que vous aimez chez vous. Votre dopamine s’occupera de transmettre cette bonne énergie à votre cerveau.
  8. N’oubliez pas de faire du sport chaque semaine. On ne le répétera jamais assez : bouger, c’est la santé physique, mais aussi mentale. Vous protégerez votre cœur et votre bien-être psychologique !

Il existe bien entendu des moyens divers et variés pour améliorer le bien-être psychologique au travail. Si vous avez d’autres idées, vous pouvez nous en faire part en nous contactant ou en vous rendant sur notre page Facebook. Nous nous ferons un plaisir de vous lire !

Vous aimeriez en savoir plus sur le bonheur au travail?